Pierre Menèz : " Il va falloir payer "

08/02/2008

Ligue 1 : il va falloir payer...

668 millions d'euros. A deux millions près, c'était le chiffre du Diable. Mais le mal n'est de toute façon pas très loin, car en décidant d'attribuer la totalité des droits audiovisuels de la Ligue 1 à Canal+ et à Orange, le téléspectateur devra obligatoirement payer pour voir la Ligue 1, puisque la chaîne cryptée a aussi récupéré dans son escarcelle le magazine du dimanche.

Ca , c'est la mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que le foot français va pouvoir respirer. Avec un montant légèrement supérieur au précédent et un contrat de quatre ans, les clubs de Ligue 1 savent désormais qu'ils disposeront d'une manne suffisante pour investir. Mais dans quoi ?

On sait tous pertinemment que cet argent ne suffira pas à faire venir les stars. Et que ça n'empêchera pas non plus un Ben Arfa de partir quand il sera sollicité par les plus grands clubs étrangers. Alors il faut l'utiliser autrement. Et à défaut de se renforcer, on pourrait déjà commencer par ne pas s'affaiblir.

Il n'est pas normal que des joueurs comme De Melo, Utaka, Seydou Keita ou Grafite - à la louche, 50 buts à eux quatre la saison passée - quittent la Ligue 1 pour des destinations telles que Palerme, Portsmouth ou Wolfsburg. Il faut absolument qu'on parvienne à garder dans le championnat de France ce genre de joueurs, pas assez bons pour le "11 d'Europe" mais suffisamment pour des équipes de second plan d'Angleterre, d'Italie ou d'Allemagne.

Et puis, le gros chantier concerne les infrastructures en général et les stades en particulier. Il faut absolument améliorer les conditions d'accueil du public. Aujourd'hui, le stade est devenu un lieu de vie et de loisirs. Les gens veulent être bien installés, avoir une vue imprenable sur une belle pelouse et voir le match dans des conditions optimales de sécurité.

Je ne crois pas que la Bundesliga soit intrinsèquement meilleure que la Ligue 1. D'ailleurs, elle n'est pas plus riche en stars. Mais comparé aux stades allemands, ceux de l'hexagone c'est la préhistoire ! Résultat : 40 000 spectateurs de moyenne (24 000 chez nous) et des recettes guichets nettement plus importantes qui peuvent ensuite être réinjectées ailleurs.

Voilà le cercle vertueux que la Ligue 1 doit viser à moyen terme. D'ailleurs, certains l'ont bien compris et comme souvent chez nous, c'est à Lyon que ça se passe. On peut dire ce qu'on veut sur le futur OL Land qu'est en train de bâtir Aulas, mais avec cet outil, Lyon, qui a déjà 5 ans d'avance sur les autres en L1, va en prendre 20 d'un coup.

Quoi qu'il en soit, il faut bien reconnaître que ceux - dont je faisais d'ailleurs partie - qui fracassaient Thiriez avant la procédure lorsqu'il disait que la valeur de la Ligue 1 n'avait pas baissé, en sont pour leur frais. L'avocat moustachu a gagné son pari...

Pierrot

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site