Démagement d'Arsenal à L'Emirates : + 50 % de CA en un an

Sept. 2007

Arsenal : Plus riche que M.U

Le déménagement d'Arsenal de son ancien stade d'Highbury vers l'Emirates Stadium commence à porter ses fruits, sur le plan financier.

Le club londonien a dévoilé lundi matin ses chiffres sur le plan financier pour la saison dernière. Arsenal est désormais le second club le plus riche au monde et le premier en Angleterre avec un chiffre d'affaires de 288,3 M€ soit une augmentation de 46 % par rapport à la saison 2005-2006, la dernière passée à Highbury. Tout juste derrière le Real Madrid (290 M€).

Mais surtout, le club londonien a dépassé Manchester United, le maître en la matière en Angleterre jusqu'à maintenant. La nouvelle enceinte rapporte au club le double de recette de ce qu'il faisait à Highbury. Ces chiffres n'englobent pas la vente des joueurs et la transformation de l'ancien Highbury en appartement de luxe. Reste la dette contractée pour la construction du stade estimée à 310 M€ et dont le remboursement s'effectue sur plusieurs années.

Les profits d'Arsenal dopés par son départ pour l'Emirates Stadium

L'émigration du club d'Arsenal vers un stade plus grand a payé, puisque son turnover a augmenté de presque 50% avec à la clé un profit de 200.8 millions de livres (288.2 millions d'euros) qui donne les coudées franches à son manager Arsène Wenger en matière de transferts de joueurs.

Arsenal Holdings a annoncé lundi ces résultats record pour l'année fiscale achevée au 31 mai, et survenus grâce au déménagement du club en juillet 2006 vers l'Emirats Stadium d'une capacité de 60.400 places.

Les Gunners avaient évolué les 91 années précédentes dans le stade d'Highbury seulement doté de 38.500 places.
Peter Hill-Wood, le président d'Arsenal, a déclaré que le club londonien a gagné 4.4 millions d'euros pour chaque match disputé la saison dernière à l'Emirats, soit un total de 129.9 millions d'euros.
C'est plus du double que les 63.2 millions d'euros que procuraient précédemment les recettes des rencontres disputées à Highbury.

Les profits opérationnels du groupe ont augmenté de 274%, avant prise en compte des transferts de joueurs et de l'amortissement.

Arsenal a vendu cet été Thierry Henry au FC Barcelone et acheté l'attaquant Eduardo da Silva, le défenseur Bacary Sagna, le gardien Lukasz Fabianski et le milieu de terrain Lassana Diarra.

Avec ce constat financier positif, Wenger qui traditionnellement achète les joueurs avec modération, a désormais accès à un matelas d'argent intéressant.

"Nous avons je pense une force de frappe financière à même de réaliser les transferts qu'Arsène Wenger souhaite", a déclaré Keith Edelman, le directeur financier du club. "Nous avions 100.4 millions d'euros en cash en fin d'année et si Arsène Wenger veut dépenser cet argent, nous le rendrons disponible".

Source : lequipe.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site